Share  

 

   
   

 

 |  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Napoléon Bonaparte
.
Napoléon BONAPARTE   (1769 - 1821)
(+) Ouvrir la biographie

L'amour est une sottise faite à deux.

Si vous n'aimez pas les chiens, vous n'aimez pas la fidélité;  vous n'aimez pas qu'on vous soit fidèle, donc vous n'êtes pas fidèle.

La pauvreté, les privations et la misère sont l'école du bon soldat.

La bravoure procède du sang, le courage vient de la pensée.

Le coeur de l'homme d'Etat doit être dans sa tête.

La femme est notre propriété, nous ne sommes pas la sienne ; car elle nous donne des enfants, et l'homme ne lui en donne pas. Elle est donc sa propriété comme l'arbre à fruits est celle du jardinier.

L'homme fait pour les affaires et l'autorité ne voit point les personnes ; il ne voit que les choses, leur poids et leur conséquence.

Qu'est-ce l'histoire, sinon une fable sur laquelle tout le monde est d'accord ?

Les agresseurs ont tort là-haut ; ils ont raison ici-bas.

N'interrompez jamais un ennemi qui est en train de faire une erreur.

Quand on connaît son mal moral, il faut savoir soigner son âme comme on soigne son bras ou sa jambe.

Avec de l'audace, on peut tout entreprendre, on ne peut pas tout faire.

Les hommes ne sont ni généralement bons ni généralement mauvais, mais ils possèdent et exercent tout ce qu'il y a de bon et de mauvais ici-bas.

La morale est bien souvent le passeport de la médisance.

Les hommes qui ont changé l'univers n'y sont jamais parvenus en gagnant des chefs ; mais toujours en remuant des masses.

Le doute est l'ennemi des grandes entreprises.

Je n'ai pas succédé à Louis XVI, mais à Charlemagne.

Les règlements sont faits pour les médiocres et les indécis ; rien de grand ne se fait sans l'imagination.

A tout peuple conquis il faut une révolte.

Les lois claires en théorie sont souvent un chaos à l'application.

Sachez écouter, et soyez sûr que le silence produit souvent le même effet que la science.

La supériorité de Mahomet est d'avoir fondé une religion en se passant de l'enfer.

Il n'est point de petits événements pour les nations et les souverains : ce sont eux qui gouvernent leurs destinées.

L'inspiration n'est le plus souvent qu'une réminiscence.

Rien de plus impérieux que la faiblesse qui se sent étayée de la force ; voyez les femmes.

Une belle femme plaît aux yeux, une bonne femme plaît au coeur ; l'une est un bijou, l'autre un trésor.

Je sais, quand il le faut, quitter la peau du lion pour prendre celle du renard.

La France, c'est le français quand il est bien écrit.

On peut s'arrêter quand on monte, jamais quand on descend.

Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle.

Dieu, lui aussi, a essayé de faire des ouvrages. Sa prose, c'est l'homme. Sa poésie, c'est la femme.

C'est le succès qui fait les grands hommes.

L'intelligence ne se mesure pas des pieds à la tête, mais de la tête au ciel.

Nulle société ne peut exister sans morale. Il n'y a pas de bonne morale sans religion. Il n'y a donc que la religion qui donne à l'Etat un appui ferme et durable.

L'impossible est le refuge des poltrons.

La faute est dans les moyens bien plus que dans les principes.

Impossible n'est pas français.

Une nation est toujours ce qu'on sait la faire.

La plus vraie des sagesses est une détermination ferme.

L'art de la police est de ne pas voir ce qu'il est inutile qu'elle voie.

Il faut qu'une constitution soit courte et obscure. Elle doit être faite de manière à ne pas gêner l'action du gouvernement.

La haute politique n'est que le bon sens appliqué aux grandes choses.

Il y a chose qui n'est pas française, c'est qu'une femme puisse faire ce qui lui plaît.

Soldats, songez que, du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent.

Une société sans religion est comme un vaisseau sans boussole.

Un bon croquis vaut mieux qu'un long discours.

Du sublime au ridicule il n'y a qu'un pas.

La noblesse aurait subsisté si elle s'était plus occupée des branches que des racines.

Un roi n'est point dans la nature ; il n'est que dans la civilisation. Il n'en est point de nu ; il ne saurait être que habillé.

Je redoute trois journaux plus que 100.000 baïonnettes.

Le temps est le grand art de l'homme.

Intimer un ordre c'est intimider un regard.

Il y a tant de lois qu'il n'y a personne exempt d'être pendu.

Si la perfection n'était pas chimérique, elle n'aurait pas tant de succès.

La diplomatie est la police en grand costume.

Il faut des fêtes bruyantes aux populations, les sots aiment le bruit, et la multitude c'est les sots.

En amour, la seule victoire, c'est la fuite.

On ne conduit le peuple qu'en lui montrant un avenir : un chef est un marchand d'espérance.

L'homme n'a pas d'amis, c'est son bonheur qui en a.

Pour une femme qui nous inspire quelque chose de bon, il y en a cent qui nous font faire des sottises.

Pour être heureux, le mariage exige un continuel échange de transpirations.

Le général qui voit avec les yeux des autres n'est pas capable de commander un armée.

Le meilleur moyen de tenir sa parole est de ne jamais la donner.

Il y a plus de chance de trouver un bon souverain par l'hérédité que par l'élection.

La vie est un songe léger qui se dissipe.

Les hommes sont comme les chiffres : ils n'acquièrent de valeur que par leur position.

La froideur est la plus grande qualité d'un homme destiné à commander.

L'art d'être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l'art de réussir.

La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime.

Qui sait flatter sait aussi calomnier.

L'art de gouverner consiste à ne pas laisser vieillir les hommes dans leur poste.

La répétition est la plus forte des figures de rhétorique.

Il faut vouloir vivre et savoir mourir.

On gouverne mieux les hommes par leurs vices que par leurs vertus.  (Pensées)

Le mensonge n'est bon à rien, puisqu'il ne trompe qu'une fois.

On déjoue beaucoup de choses en feignant de ne pas les voir.

L'abus de propriété doit être réprimé toutes les fois qu'il nuit à la société.

L'avenir d'un enfant est l'oeuvre de sa mère.

Le peuple est le même partout. Quand on dore ses fers, il ne hait pas la servitude.

L'histoire est une suite de mensonges sur lesquels on est d'accord.

Quelques auteurs :
- Woody Allen
- Nicolas Boileau
- Louis de Bonald
- Nicolas Chamfort
- René Descartes
- Gustave Flaubert

- R. Guilleaumes

- Joseph Joubert
- Alphonse Karr
- Gustave Le Bon
- Alfred de Musset
- Properce
- Rousseau
- Nicolas Sarkozy
- Mark Twain

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Action
- Courage
- Destin
- Guerre
- Histoire

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- Agora
- Histoire en ligne

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK