Share  

 

   
   

 

 |  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Albert Camus
.
Albert CAMUS   (1913 - 1960)
(+) Ouvrir la biographie

L'absurde, c'est la raison lucide qui constate ses limites.

L'intérêt est le grand motif de toutes les actions humaines.

La passion la plus forte du vingtième siècle : la servitude.

Ceux qui aiment vraiment la justice n'ont pas droit à l'amour.

Toute forme de mépris, si elle intervient en politique, prépare ou instaure le fascisme.

Il n'est pas de destin qui ne se surmonte par le mépris.

La vraie générosité envers l'avenir consiste à tout donner au présent.

Le grand courage, c'est encore de tenir les yeux ouverts sur la lumière comme sur la mort.

L'habitude du désespoir est plus terrible que le désespoir lui-même.

Ceux qui aiment et qui sont séparés peuvent vivre dans la douleur, mais ce n'est pas le désespoir : ils savent que l'amour existe.

Il n'y a pas tellement de vérités dont le coeur soit assuré.

Quand nous serons tous coupables, ce sera la démocratie.

S'il est une chose qu'on puisse désirer toujours et obtenir quelquefois, c'est la tendresse humaine.

Croyez-moi, pour certains êtres, au moins, ne pas prendre ce qu'on ne désire pas est la chose la plus difficile du monde.

On ne peut pas bien vivre en sachant que l'homme n'est rien et que la face de Dieu est affreuse.

Dieu nie le monde, et moi je nie Dieu ! Vive rien puisque c'est la seule chose qui existe !

Qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord vrai entre un homme et l'existence qu'il mène ?

Il y a dans les hommes plus de choses à admirer que de choses à mépriser.

La vérité jaillira de l'apparente injustice.

Je ne connais qu'un seul devoir, et c'est celui d'aimer.

Il faut mettre ses principes dans les grandes choses, aux petites la miséricorde suffit.

Il y a seulement de la malchance à n'être pas aimé : il y a du malheur à ne point aimer.

L'homme est la seule créature qui refuse d'être ce qu'elle est.

L'homme a deux faces : il ne peut pas aimer sans s'aimer.

Combien de crimes ont été commis simplement parce que leur auteur ne pouvait supporter d'avoir tort.

L'homme est du bois dont on fait les bûchers.

L'homme n'est pas entièrement coupable : il n'a pas commencé l'histoire ; ni tout à fait innocent puisqu'il la continue.

Le charme : une manière de s'entendre répondre "oui" sans avoir posé aucune question claire.

Oui, j'ai une patrie : la langue française.  (Carnets)

La grandeur de l'homme est dans sa décision d'être plus fort que sa condition.

Parler de ses peines, c'est déjà se consoler.

Se donner n'a de sens que si l'on se possède.

Je me révolte, donc je suis.

N'attendez pas le Jugement dernier. Il a lieu tous les jours.

Aimer un être, c'est accepter de vieillir avec lui.

Qui aurait besoin de pitié, sinon ceux qui n'ont compassion de personne !

Il n'y a qu'une façon de s'égaler aux dieux : il suffit d'être aussi cruel qu'eux.

Faire souffrir est la seule façon de se tromper.

Rien au monde ne vaut qu'on se détourne de ce qu'on aime.

C'est tuer pour rien, parfois, que de ne pas tuer assez.

Nous sommes lucides. Nous avons remplacé le dialogue par le communiqué.

Il n'y a pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre.  (L'Envers et l'endroit)

Il n'y a pas longtemps, c'étaient les mauvaises actions qui demandaient à être justifiées, aujourd'hui ce sont les bonnes.

C'est facile, c'est tellement plus facile de mourir de ses contradictions que de les vivre.

Peut-être vaut-il mieux pour Dieu qu'on ne croit pas en lui.

Un homme a toujours deux caractères : le sien et celui que sa femme lui prête.

L'élève, comme la rivière, aimerait suivre son cours tout en restant dans son lit...

La société politique contemporaine : une machine à désespérer les hommes.

L'homme demande des institutions qui le brident sans le briser, qui le conduisent sans l'écraser.

Nous finissons toujours par avoir le visage de nos vérités.

La pensée d'un homme est avant tout sa nostalgie.

Il n'y a que la haine pour rendre les gens intelligents.

C'est cela l'amour, tout donner, tout sacrifier sans espoir de retour.

Créer, c'est vivre deux fois.

Tout le malheur des hommes vient de l'espérance.

L'espoir, au contraire de ce qu'on croit, équivaut à la résignation. Et vivre, ce n'est pas se résigner.

Tout homme est un criminel qui s'ignore.

N'être plus écouté : c'est cela qui est terrible lorsqu'on est vieux.

Vieillir, c'est passer de la passion à la compassion.

L'important n'est pas de guérir, mais de vivre avec ses maux.

La vérité, comme la lumière, aveugle. Le mensonge, au contraire, est un beau crépuscule qui met chaque objet en valeur.  (La Chute)

Si l'homme échoue à concilier la justice et la liberté, alors il échoue à tout.  (Carnets)

Que préfères-tu, celui qui veut te priver de pain au nom de la liberté ou celui qui veut t'enlever ta liberté pour assurer ton pain ?

Le plus haut des tourments humains est d'être jugé sans loi.  (La Chute)

Quelques auteurs :
- Michel Audiard
- Samuel Butler
- G. Clemenceau
- Jean Cocteau
- Denis Diderot
- Julien Green
- Victor Hugo

- Lamartine

- Maupassant
- Friedrich Nietzsche
- Pétrone
- Arthur Rimbaud
- Armand Salacrou
- Tocqueville
- Virgile

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Avenir
- Désespoir
- Humanité
- Justice
- Politique

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- A la lettre
- Web Camus
- CamusNET

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK