Share  

 

   
   

 

 |  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 


 

 
 
 
 
 
 
 

 
Denis Diderot
.
Denis DIDEROT    (1713 - 1784)
(+) Ouvrir la biographie

La superstition est plus injurieuse à Dieu que l'athéisme.

Les passions détruisent plus de préjugés que la philosophie.

Qu'est-ce que les caresses de deux amants, lorsqu'elles ne peuvent être l'expression du cas infini qu'ils font d'eux-mêmes ?

On rit par occasion ; mais on n'est pas rieur par état.

Je fais bien de ne pas rendre l'accès de mon coeur facile ; quand on y est une fois entré, on n'en sort pas sans le déchirer ; c'est une plaie qui ne cautérise jamais.

Il n'y a que les passions et les grandes passions, qui puissent élever l'âme aux grandes choses.

On dit que le désir naît de la volonté, c'est le contraire, c'est du désir que naît la volonté. Le désir est fils de l'organisation.

Avoir des esclaves n'est rien, mais ce qui est intolérable, c'est d'avoir des esclaves en les appelant citoyens.

L'idée qu'il n'y a pas de Dieu ne fait trembler personne ; on tremble plutôt qu'il y en ait un.

Sais-tu qui sont les mauvais pères ? Ce sont ceux qui ont oublié les fautes de leur jeunesse.

Une belle âme ne va guère avec un goût faux.

Je ne sais ce que c'est des principes, sinon des règles qu'on prescrit aux autres pour soi.

Les amis, qu'on craint moins de mécontenter que les indifférents, sont toujours les derniers servis.

Sans un immense superflu, chaque condition se croit misérable.

La voix de la conscience et de l'honneur est bien faible quand les boyaux crient.   (Le Neveu de Rameau)

Tous les gueux se réconcilient à la gamelle.

Mes pensées, ce sont mes catins.  (Le Neveu de Rameau)

S'il importe d'être sublime en quelque genre, c'est surtout en mal.

Que ce monde-ci serait une bonne comédie si l'on n'y faisait pas un rôle.

L'homme précoce vit, boit, mange avec les stupides qui l'environnent, mais converse avec l'avenir.

On risque autant à croire trop qu'à croire trop peu.

On n'a tant d'indulgence que quand on n'a plus d'amour.

S'il y a cent mille damnés pour un sauvé, le diable a toujours l'avantage sans avoir abandonné son fils à la mort.

C'est le sort de presque tous les hommes de génie ; ils ne sont pas à portée de leur siècle ; ils écrivent pour la génération suivante.

Le Dieu des chrétiens est un père qui fait grand cas de ses pommes et fort peu de ses enfants.

Du fanatisme à la barbarie, il n'y a qu'un pas.

Qu'ai-je fait pour exister ?

Il est bien rare que le coeur mente ; mais on n'aime pas l'écouter.

Il faut souvent donner à la sagesse l'air de la folie, afin de lui procurer ses entrées.

Le méchant n'est qu'un enfant robuste.

Il y a longtemps que le rôle de sage est dangereux parmi les fous.

Les passions sobres font les hommes communs.

On est dédommagé de la perte de son innocence par celle de ses préjugés.

La parole est une sorte de tableau dont la pensée est l'original.

Je suis plus sûr de mon jugement que de mes yeux.

La larme qui s'échappe de l'homme vraiment homme nous touche plus que tous les pleurs d'une femme.

Plus vous trouverez de raison dans un homme plus vous trouverez en lui de probité.

Qu'avons-nous fait ? Ce que vous, moi et tous les autres font : du bien, du mal et rien.

Si la raison est un don du Ciel et que l'on puisse en dire autant de la foi, le Ciel nous a fait deux présents incompatibles et contradictoires.  (Addition aux Pensées philosophiques)

Qu'est-ce que la vérité ? La conformité de nos jugements avec les êtres.

Se faire tuer ne prouve rien ; sinon qu'on n'est pas le plus fort.

Il ne faut de la morale et de la vertu qu'à ceux qui obéissent.

On doit exiger que je cherche la vérité, mais non que je la trouve.

Celui qui disperse ses regards sur tout ne voit rien, ou voit mal.

L'éloquence n'est que l'art d'embellir la logique.

Il y a des hommes dont il est glorieux d'être haï.

L'argent des sots est le patrimoine des gens d'esprit.

L'indifférence fait les sages et l'insensibilité les monstres.

Il ne suffit pas de faire le bien, il faut encore le bien faire.

On ne sait de quoi se réjouir, ni de quoi s'affliger dans la vie. Le bien amène le mal, le mal amène le bien.

Celui qui sera étudié lui-même sera bien avancé dans la connaissance des autres. (Règnes de Claude et de Néron)

Il y a entre l'esprit étendu et l'esprit cultivé la différence de l'homme et de son coffre-fort.  (Pensées et Fragments)

Quoi qu'on fasse, on ne peut se déshonorer quand on est riche.   (Le Neveu de Rameau)

On avale à pleine gorgée le mensonge qui nous flatte, et l'on boit goutte à goutte une vérité qui nous est amère.  (Le neveu de Rameau)

Notre véritable sentiment n'est pas celui dans lequel nous n'avons jamais vacillé, mais celui auquel nous sommes le plus habituellement revenus.  (Entretiens)

Quelques auteurs :
- Michel Audiard
- Charles Baudelaire
- Confucius
- Georges Duhamel
- Albert Einstein
- Sacha Guitry
- Michel Houellebecq
- Joseph Joubert
- Sören Kierkegaard
- La Rochefoucauld
- Alfred de Musset
- Friedrich Nietzsche

- Platon

- Rousseau
- Voltaire

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Coeur
- Dieu(x)
- Passion
- Philosophie
- Superstition

Tous les thèmes

Liens externes :
- Wikipédia
- Denis-Diderot.com
- Agora

     
     
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 
 

 
     

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK