Share  

 

   
   

 

 |  . Citations          
 
Index des Thèmes   Index des Auteurs
   
 
 

  .

.

. . .
 
Bernard WILLEMS
.
Bernard WILLEMS   (1963 - )
 .
.
 
(+) Ouvrir la biographie
 

.

. .

.

Quelques auteurs :
- Woody Allen
- Simone de Beauvoir
- Alexis Carrel
- Albert Einstein
- Gustave Flaubert
- André Gide
- Horace
- Victor Hugo

- Joseph Joubert

- Milan Kundera
- Alphonse de Lamartine
- André Malraux
- Blaise Pascal
- J.-J. Rousseau
- Sénèque

Tous les auteurs

Quelques thèmes :
- Amertume
- Désordre
- Humeur
- Souvenir
- Vulgarité

Tous les thèmes

Où la loi ne vaut pour tous, elle ne vaut pour personne.

Dormir, c'est un peu comme mourir à l'essai. En mieux ou en pire, puisqu'on revient à la vie.

Les multiples sourires faciles sont d'un escroc ou d'un idiot.

On cesse d'aimer l'amour lorsqu'il n'est plus que le souvenir douloureux d'une illusion perdue.

On ne se suicide pas pour mourir, voyons !, on se suicide pour ne plus vivre ce que l'on vit.

Tellement de gens aiment à se dire pauvres lorsqu'ils ne sont qu'envieux de ceux qui possèdent plus qu'eux, qu'il doit s'agir là d'un atavisme inhérent au caractère humain.

L'excès nuit en tout, y compris dans la modération.

Ah, mais que la vie doit être agréable dès lors qu'on s'interdit de penser et de tourmenter ses méninges !

Ce sont ma langue et ma culture qui déterminent mon identité et ma nation ; française et judéo-chrétienne, intimement soudées par une longue histoire commune, elles sont indissociables.

Tragique descente aux enfers qui commence au sortir du ventre de la mère et s'achève au dernier souffle d'air, longtemps, très longtemps, trop longtemps après.

Pourvu qu'il fasse preuve d'honnêteté intellectuelle, j'apprécierai toujours plus celui dont la pensée diffère ou s'oppose à la mienne qu'un coreligionnaire de mauvaise foi ou un abruti n'ânonnant que slogans et idées simples pas toujours bien comprises.

Où les juges accordent aux mots un autre sens que le leur, le droit cède le pas à l'arbitraire et les citoyens ne sont plus en sécurité, ni sûrs de leurs droits, ni sûrs de leurs devoirs, ni protégés par la loi.

Belle aux yeux de tous, elle m'est magnifique lorsque, de son regard, de son sourire ou de sa seule présence, elle illumine et dissipe mes ténèbres comme nulle autre, laissant parcourir de chatouillis mon ventre et mon coeur.

C'est tout au long de la vie qu'on apprend ; à un esprit de vingt ans, tant et plus est encore manquant.

L'interprétation de la loi - comme la considération de son esprit - est un privilège exclusif des juges, en aucun cas un droit du citoyen et encore moins une latitude accordée aux forces de l'ordre.

Le philosophe qui pense l'humanité telle qu'elle est, et non telle qu'on la voudrait être, ne peut afficher de sourires qu'à condition de s'en détacher ou de feindre l'ignorance.

La récurrente incompétence politique des peuples, qu'il est plus rentable de charmer et de séduire que de convaincre, est un plaidoyer permanent contre la démocratie non tempérée par le suffrage capacitaire.

Celui qui tire enseignement de son expérience de la vie et de l'humanité réduit en proportion sa capacité à faire confiance.

Personne ne tolère l'intolérable, mais il n'est pas le même pour tout le monde.

Les rémissions du cancer de la pauvreté sont rares et un léger mieux ne préfigure généralement qu'un pire insurmontable.

Si vous voulez dire du mal de moi, ne vous gênez surtout pas car vous serez toujours en-deçà de ce que je pense moi-même.

Les belles femmes croient aisément que leur beauté leur ouvrira toutes les portes et qu'elle les dispense de culture et d'érudition. C'est oublier un peu vite que la beauté se fane avec le temps, qu'elles ne seront plus un jour que ce qu'elles ont appris et compris.
Et si ce n'est rien ou pas grand chose...

Les faits démontrent que la mort n'a jamais porté qu'un seul message : à ceux qui restent de se démerder !

Ce n'est jamais de gaieté de coeur qu'on se suicide.
On peut y arriver par mille chemins, causes et raisons différents, mais la décision finale est toujours prise par un cœur lourd, triste et fatigué, qui se croit ou qui se sait sans avenir. Un cœur moribond, s'il n'est mort déjà.

Le bouddhisme est la version bêta de la philosophie.

Presse, littérature, télévision, cinéma et réseaux sociaux, la guimauve servie à toutes les sauces douceâtres est toujours garante de succès populaire.

L'esprit de contradiction caractérise ceux qui ne sont autrement capables de formuler une opinion ou de développer un raisonnement qu'a contrario d'autrui.
S'ils ne sont guère ingénieux, il en est parfois pour toucher de la sorte à des vérités qui échappent à des esprits autrement plus fins.

Une mère travaille pendant neuf mois, le métier de maman dure toute la vie.

La violence accompagne volontiers les convoitises contrariées, la violence est le langage qui sied naturellement à l'impuissance.

La destinée de l'espoir est de se déliter au contact de la réalité, sa vocation de nous décevoir.

La vieillesse, c'est l'emprise des rides sur le cœur, la fatigue ou la peur d'aimer. Pis, ça arrive à tout âge.

Il n'est pas à ma connaissance de mari fidèle qui ne soit cocu, pas plus que d'épouse fidèle que n'injurie l'infortune conjugale.

Le développement intellectuel suppose la solitude. C'est-à-dire l'ennui qui n'offre rien d'autre à faire que penser et réfléchir, sans personne pour l'empêcher.

La religion attend l'humilité de ses fidèles, voilà ce qui l'éloigne sans doute tant des orgueils d'Occident.

Celui qui ne pense qu'à l'argent et au sexe ne devrait voir en son miroir qu'un cochon ; une tirelire ou un porc.

Savez-vous quand vous êtes amoureux ? Lorsque vous aimez autant ses défauts que ses qualités, sinon plus.

Que rien ne vous dérange tant que vous pouvez en tirer profit, et vous serez de niveau avec l'hypocrisie des sociétés modernes.

Tant que les gens de droite me diront de gauche et que ceux de gauche me classeront à droite, je m'estimerai un être pensant doté de raison, libre chercheur d'équilibres et de vérités, indocile aux embrigadements et rebelle au prêt-à-penser.

Demain existera, c'est une certitude, mais pas forcément pour toi ou pour moi. Ainsi vont l'infinitude de l'Univers, de l'espace et du temps, et la finitude de l'être.

 
 

Liste des THEMES | Liste des AUTEURS | Accueil d'HORAZ

 

  .

 Contact

 |  © Horaz.com  |
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies afin de nous permettre d’améliorer votre expérience utilisateur. En savoir plus OK