Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME
.

 

 
 LE PONT DE LA RIVIÈRE KWAÏ
Editions René Julliard, 1958 - Pocket n°1405 - 218 pages
.
.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, au coeur de la jungle thaïlandaise, les Japonais ont mis au travail des milliers de prisonniers anglais pour construire la voie ferrée Bangkok-Rangoon.

Vivant symbole de la tradition britannique, le colonel Nicholson oppose aux injonctions et aux sévices de ses geôliers une résistance stoïque, jusqu'au jour où ceux-ci consentent à respecter les conventions internationales sur les prisonniers de guerre. Il met alors à leur service ses talents de bâtisseur et de meneur d'hommes pour l'édification d'un ouvrage d'art d'une importance stratégique capitale sur la rivière Kwaï. Mais les services spéciaux britanniques ont décidé de tout mettre en oeuvre pour faire obstacle à ce projet.

La veille de l'inauguration de la voie ferrée, un commando de sabotage est parachuté à proximité du pont. Qui sortira vainqueur de cette lutte où l'idéal humain du "travail bien fait" heurte le patriotisme?
.

.

Intérêt de lecture : 9/10
.

.

Un classique parmi les classiques ! Porté à l'écran dans un des films les plus importants de l'histoire du cinéma, ce récit est un authentique incontournable de la littérature du XXè siècle. A la fois roman d'aventure et base de réflexion philosophique, "Le Pont de la Rivière Kwaï" ne peut être ignoré par aucun amateur de lecture intelligente.

Alors, pourquoi une cote de neuf et non de dix sur dix ? Choix purement subjectif dû, peut-être, au vieillissement du style, de l'histoire et des mentalités. Disons que, si le barème l'avait prévu, on lui aurait accordé un 9,75/10.

 
 
Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME