Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME
.

 
 NEW YORK BRÛLE-T-IL ?
Edition originale : Dominique Lapierre & Larry Collins, 2004 -
Robert Laffont, 2004, pour l'édition française - 296 pages
.
.

Trois ans après le 11 Septembre, des terroristes cachent une bombe atomique au coeur de New York.

Si le président américain n'oblige pas les Israéliens à quitter toutes les colonies des territoires arabes occupés, Manhattan sera rayée de la carte.

Faut-il céder à ce chantage ? Des terroristes peuvent-ils vraiment se procurer une bombe atomique et l'introduire sur le territoire américain ? Y a-t-il, pour les forces de l'Etat le plus puissant de la planète, la moindre chance de la trouver et de la désamorcer ?

Peut-on évacuer New York ? Le compte à rebours commence...

.

.

Plaisir de lecture : 6/10
.

.

Une bien triste sortie pour Larry Collins dont ce devait être le dernier ouvrage avant d'être emporté par une attaque cérébrale. Un récit sans âme, au suspense molasse, indigne du talent des auteurs..
.
Ce roman est construit de bric et de broc, de pièces rapportées et raccommodées à qui mieux mieux. La trame s'inspire, plagie même par moments, celle du remarquable "Cinquième cavalier" et le titre singe ridiculement celui du plus fort ouvrage de Lapierre et Collins, "Paris brûle-t-il ?"..
.
Les innovations par rapport au "Cinquième cavalier" concernent les dispositifs de protection américains depuis le 11 Septembre 2001 et les personnages. Khadafi est remplacé par Ben Laden, Bush est gentiment moqué là ou Reagan était valorisé, Condoleezza Rice reçoit l'agrément des auteurs et Ariel Sharon est fortement dénigré. On retrouve enfin des pistes explorées dans "Demain est à nous"..
.
En manque d'inspiration, ont-ils voulu nous présenter un condensé de ce qu'ils firent par le passé ? C'est réussi, mais la manière prive le roman de tout intérêt pour qui apprécie la plume habituelle des auteurs. Celui qui découvre Lapierre et Collins, cependant, peut trouver un réel mais superficiel et fugace plaisir à cette lecture.

 
 
Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME