Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME
.

 

 
 SUR LA ROUTE DE GANDOLFO
Edition originale, "Michael Sheperd" (pseudonyme de Ludlum) 1975 et Robert Ludlum 1982 -
Robert Laffont 1988, pour la traduction française -
Le Livre de Poche n° 7562, 350 pages - Traducteur : Sara Oudin
.
.
Sur la Route de Gandolfo
Un général baroudeur et forte tête, à la carrière jalonnée d'exploits guerriers et d'incidents diplomatiques, va se reconvertir dans le gangstérisme de haut vol; ses quatre ex-épouses, plus séduisantes les unes que les autres, demeurées ses admiratrices et à l'occasion ses complices; un jeune lieutenant à la veille de sa démobilisation qui rêve de retrouver la quiétude de son cabinet d'avocat et va connaître des émotions fortes; un pape haut en couleurs, doté d'une solide philosophie de la vie; son cousin ténor d'opéra qui lui ressemble comme un frère : tels sont les personnages dont les destins vont se croiser dans la plus extravagante des aventures.

Les situations inattendues vont se succéder jusqu'à l'étonnant rebondissement final...
.

.

Plaisir de lecture : 7/10
.

.

Il est arrivé à Robert Ludlum de "se lâcher" comme l'on dit. C'est ce qu'il fit dans ce petit roman, sans grande prétention, qu'il considéra comme une récréation. Comme l'auteur l'a lui-même souligné, ce récit n'a fait l'objet d'aucun travail de documentation. Il est purement et totalement fictif, né de son imagination débridée.
.
Une belle récréation, aussi, pour le lecteur tant cette histoire est facile à lire et truffée de situations cocasses et de traits d'humour. Essentiellement dans le chef de l'un des personnages, jeune avocat un peu gauche, dont les répliques et comportements nous arrachent souvent bien plus qu'un sourire.

.
Une histoire extrêmement sympathique, en fin de compte. Mais que l'on n'y cherche surtout pas le Ludlum classique, celui que l'on adore ou que l'on déteste... Un divertissement sans prétention.

 
 
Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME