Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME
.

 

 
 LE SECRET HALIDON
Edition originale, Jonathan Ryder (pseudonyme de Ludlum) 1974 & Robert Ludlum 1996
Robert Laffont 1998, pour la traduction française - Pocket n° 10595, 478 pages - Traducteur : Dominique Defert
.
.
Le Secret Halidon
La Dunstone, une puissante multinationale, souhaite s'installer dans les Caraïbes. Le docteur Alex McAuliff est donc engagé pour diriger une prospection géologique en Jamaïque. Mais il ne tarde pas à apprendre que tous les membres de la précédente équipe sont morts assassinés.

La sécurité de sa propre équipe semble menacée par l'existence d'une mystérieuse société secrète aux ramifications internationales et aux pouvoirs illimités dont on ignore tout sauf le nom : l'Halidon.

Dans la jungle caraïbe, McAuliff oublie bien vite son bagage universitaire pour sauver sa peau; d'autant qu'il n'est pas le seul à chercher la vérité et que les intérêts en jeu le dépassent.
.

.

Plaisir de lecture : 8/10
.

.

Dans cette aventure, Robert Ludlum était sorti des contrées civilisées à forte urbanisation auxquelles il nous avait habitués. Ses personnages, plutôt que de courir de portes cochères en stations de métro, de banlieues résidentielles huppées en chancres industriels ou de ports en gares, se démènent au sein d'une nature luxuriante et hostile. Le choc des cultures imprègne ce récit. Les modes de vie traditionnels et les croyances ancestrales d'indigènes partiellement convertis à l'économie de marché se heurtent aux dérives et aux pratiques amorales du capitalisme sauvage..
.
Si le décor change, les ingrédients typiques de Robert Ludlum sont cependant efficacement utilisés. Suspense; pouvoir extrême et excessif d'une entité secrète aux réelles intentions floues; héros qui révèle d'insoupçonnées capacités à combattre l'indécent et l'inacceptable; implacable adversité..
.
Sans être une référence absolue de la production de l'auteur américain, "Le Secret Halidon" s'affirme comme un honnête thriller qui satisfera pleinement les amateurs du genre, à défaut de les éblouir.

 
 
Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME