Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME
.

 

 
 LE PROTOCOLE SIGMA
Edition originale : Editions St. Martin's Press 2001 - Copyright original : 2001, by Myn Pyn LLC -
Editions Grasset & Fasquelle 2003, pour la traduction française - 534 pages - Traducteur : Florianne Vidal
.
.

Le Protocole SigmaBen Hartmann, fils d'un légendaire investisseur qui survécut aux camps de la mort nazis et fit ensuite fortune aux Etats-Unis, échappe de peu à un assassinat au coeur de Zurich. Le meurtrier, qui provoque un carnage dans une galerie marchande avant d'êtr tué de la main de Ben, n'est autre que son ami d'enfance... Ben n'est pas au bout de ses surprises : il se retrouve bientôt face à face avec son frère jumeau, Peter, supposé mort dans un accident d'avion, quatre ans plus tôt. Peter a tout juste le temps de confier à Ben un secret inconcevable avant d'être tué d'une balle en plein front. Ben n'a plus qu'une idée en tête : faire payer les coupables...

Parallèlement, la jeune et belle Anna Navarro, talentueux agent du gouvernement américain, se voit confier la mission d'enquêter sur la mort de personnes âgées. D'abord sceptique - pourquoi s'intéresser d'aussi près à des décès qui semblent naturels ? -, elle découvre, au péril de sa vie, que les dossiers médicaux confidentiels de ses nouveaux "patients" sont tous marqués d'un sceau énigmatique : Sigma...

Une menace de plus en plus lourde plane sur Anna et Ben qui, réunis par accident, vont lever le voile de l'innommable...

.

.

Plaisir de lecture : 8/10
.

.

Manuscrit "récupéré" dans les tiroirs du prolifique auteur décédé, "Le Protocole Sigma" nous fait renouer avec le style et les inspirations d'un Ludlum au sommet de son art, lorsqu'il poursuivait les démons des grands complots liés tantôt à la bête immonde nazie toujours tapie et prête à bondir, tantôt à l'Ours soviétique. Ici, c'est le nazisme et son cortège de nostalgiques qui sert de toile de fond à la trame du récit. Le cadre a été revu par des "re-writers" pour lui donner un cachet iun peu plus actuel et moderne.
.
Un bon livre, un bon Ludlum, un bon roman divertissant au suspense haletant, à l'intrigue nerveuse et angoissante. Seul bémol, écrite en un autre temps, l'histoire pourrait paraître surannée à certains et ne pas trop sensibiliser les plus jeunes. Qui a connu l'après deuxième guerre mondiale et la guerre froide, par contre, se sentira rajeunir de... pas mal d'années.

 
 
Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME