Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME
.

 

 
 LE CODE ALTMAN
Edition originale : "The Altman Code", St. Martin's Griffin, New York - Copyright original : 2003, by Myn Pyn LLC -
Editions Grasset & Fasquelle 2005, pour la traduction française - 494 pages - Traducteur : Renaud Morin
.
.

Le Code AltmanUn mystérieux navire battant pavillon chinois quitte Shangai, chargé de produits chimiques illégaux destinés à la fabrication d'armes de destruction massive. Il faut l'intercepter sans compromettre le fragile équilibre diplomatique entre la Chine et l'Amérique...

Jon Smith, agent du très secret Réseau Bouclier, part à Taiwan dans l'espoir de découvrir ce qui se trame. Mais en dépit des risques mortels qu'il n'hésite pas à prendre, son enquête piétine et le cargo poursuit sa route inexorablement...

A mesure que s'accumulent les traquenards, les trahisons et les meurtres, et que le funeste navire approche de son point de non-retour, Jon Smith remonte la piste d'un gigantesque complot international, qui pourrait bien impliquer les plus hautes sphères du pouvoir - et menace de faire basculer le monde dans un conflit nucléaire.

.

.

Plaisir de lecture :   6/10
.

.

Robert Ludlum a disparu en 2001 mais l'exploitation commerciale de son nom, très porteur, se poursuit sans faiblir.

Gayle Lynds se charge de récupérer, achever et mettre au goût du jour des manuscrits non encore publié de l'auteur. Ce n'est pas toujours couronné de réussite. Avec "Le Code Altman", notamment, l'échec paraît patent.

Le récit nous a paru sans âme et fort peu prenant. Oscillant entre d'interminables descriptions aux allures de guide touristique et une intrigue dépourvue de réels rebondissements, ce roman se laisse tout juste lire. Avec un authentique agrément mais sans la moindre passion. Un intérêt tout relatif.

A la décharge de Gayle Lynds, nous admettrons qu'il est plutôt malaisé de rendre actuel un récit dont la trame et la rédaction initiale datent des années 90. Cet exercice difficile ouvre d'ailleurs la voie à quelques invraisemblances regrettables dont de nombreuses références à "l'après 11 septembre" dans une histoire se déroulant bien avant...

 
 
Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME