Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME
.

 
Auteur de la photo de Romain Sardou : RICHARD MELLOUL
 
 PARDONNEZ NOS OFFENSES
Edition originale - 379 pages - XO Editions 2002 - Dépôt légal : octobre 2002
.
 
.
Auteurs de la couverture : J-A FERNANDO-ORONOZ NIETO / JEROME BOSCH, Viaje al Tondal. Graphisme : Massin
Hiver 1284. Les "froidures du Diable" accablent Draguan, petit diocèse du comté de Toulouse. La population est en proie aux peurs les plus irraisonnées depuis la découverte de restes de corps suppliciés dans la rivière...

C'est alors qu'un prêtre aux manières étranges, Henno Gui, se présente à l'évêché.  Il a été mandé pour prendre en charge la paroisse d'Heurteloup. Enfoui dans une forêt inextricable, entouré de marais nauséabonds soupçonnés de porter la peste, Heurteloup vit dans l'oubli depuis des décennies. L'église est en ruine, nombre de maison sont à l'abandon. Nul ne sait ce que les habitants sont devenus...

Cette paroisse maudite, treizième d'un évêché aussi pauvre qu'isolé, intéresse pourtant les plus hautes sphères de Rome. Le Saint-Siège est agité de rumeurs, et des mouvements dans les cercles les plus secrets de Latran ont des répercussions jusque dans le royaume de France. Un terrible secret semble avoir présidé à la "disparition" du village...
.

.

Intérêt de lecture : 8/10
.

.

Un premier roman en tous points remarquable. Peut-être le manuscrit original de Romain Sardou a-t-il bénéficié de retouches dues aux plumes les plus expérimentées du groupe d'édition Havas (Robert Laffont, Seghers, Julliard, Fixot [XO], Nil), peut-être pas. En tout état de cause, cela n'enlèverait rien à la qualité de l'ouvrage..
.
Un roman que nous avons abordé sur la défensive et sans grand entrain. Pensez donc, le fils aîné d'une personnalité du show-bizz se pique d'atteindre la reconnaissance publique et médiatique !.
.
Pourtant l'enthousiasme surgit rapidement à la lecture du livre commis par Romain Sardou. Extrêmement bien construit, le récit entretient avec talent le suspense d'une histoire patiemment et intelligemment élaborée. L'auteur fait également montre d'une belle érudition et d'une connaissance affûtée du Moyen Age, d'une richesse de vocabulaire devenue rare au sein des nouvelles générations et d'un appréciable sens du phrasé élégant..
.
Un roman moderne par le suspense et par sa classification parmi les thrillers, mais aussi un roman littéraire ! Un jeune auteur qui aime la langue française et qui tient à lui faire honneur, qui se refuse à la brutaliser ou à la vulgariser, voilà qui a de quoi étonner. Que cet auteur réalise là son premier ouvrage peut laisser pantois d'une certaine admiration..
.
En résumé, la qualité et l'efficacité ont été également soignées. Avec un réel, même si imparfait, bonheur. Imparfait, oui, car il est bien sûr quelques regrets à émettre..
.
D'abord la trop grande richesse du vocabulaire rend impossible la lecture de ce roman sans se référer très souvent à un dictionnaire. En conséquence, on ne pourra donc pas parler de roman populaire ni de récit aisément accessible au plus grand nombre. Ensuite, la fin de l'histoire ne laisse planer que fort peu de doutes quant à l'issue du suspense, à la solution de l'intrigue et à l'explication de mystères qui n'en sont plus vraiment depuis de nombreuses pages déjà. Mais n'oublions pas qu'il s'agit d'un premier roman et qu'il eut été suspect qu'il ne souffrit d'aucune faiblesse..
.
Ce qu'il reste comme sensation après la lecture, c'est que Romain Sardou réunit nombre de qualités propres à faire de lui un futur grand auteur français. Avec un tel talent d'écriture, ce goût de la belle tournure, cette culture riche et le sens du roman moderne à suspense, le jeune homme ne devrait pas tarder à devenir incontournable dans le paysage littéraire français.

 
 
Déclaration Universelle des DROITS de l'HOMME