Horazyclopédie

Agence Spatiale Européenne - ESA

 
.


 


Agence spatiale européenne (European Space Agency - ESA), organisation européenne ayant pour vocation le développement de la coopération entre les États européens dans les domaines de la recherche, de la technologie et des programmes d’application spatiaux.

HISTORIQUE : .

L’Agence spatiale européenne (ESA, pour European Spatial Agency), dont le siège est à Paris, est née en 1975 de la fusion de deux organismes européens constitués au début des années 1960, l’ELDO (European Launcher Development Organisation) et l’ESRO (European Space Research Organisation), dont l’objectif était de construire respectivement un lanceur et des satellites scientifiques européens. Vingt ans après sa création, L’ESA compte 15 États membres : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, le Portugal, la Finlande, la France, l’Irlande, l’Italie, la Norvège, les Pays-Bas, le Royaume-Uni, la Suède et la Suisse (le Canada a, par ailleurs, conclu avec l’ESA un accord de coopération qui lui permet de participer à certains programmes de l’Agence).

LE PROGRAMME SPATIAL DE L'ESA : .

Le programme spatial de l’ESA a pour objectif principal de maintenir l’Europe au premier rang de l’exploration de l’espace. De nombreuses missions spatiales menées par l’ESA sont à l’origine d’importantes découvertes en astronomie : missions dans les domaines de l’astronomie X (satellite Exosat, 1983-1986 ; satellite XMM-Newton, opérationnel depuis 1999), de l’astronomie gamma (satellite INTEGRAL, en service depuis 2003), de l’astronomie infrarouge (satellite ISO, 1995-1998), de l’astrométrie (satellite Hipparcos, 1989-1993), de l’étude des comètes (la sonde Giotto a survolé la comète de Halley le 14 mars 1986, réussissant en juillet 1992 l’approche d’une autre comète), de l’étude du Soleil (satellites SOHO et CLUSTER, en activité respectivement depuis 1995 et 2000) et du vent solaire (la sonde Ulysses a survolé, en 1994 puis en 1995, les pôles Sud et Nord du Soleil). .
.
D’autres missions concernent l’observation de la Terre (surveillance de l’environnement, prévention de catastrophes naturelles…) : en particulier, le tandem de satellites ERS (European Remote Sensing) — ERS-1 (1991-2000) et ERS-2 (lancé en avril 1995) — a révolutionné notre vision de la surface de la Terre, révélant grâce à une instrumentation embarquée très perfectionnée des informations demeurées jusqu’ici invisibles. .
.
En 2002, l’ESA s’est engagée dans le développement d’un système de navigation par satellite, baptisé Galileo. Conçu pour des besoins civils, Galileo vient en complément du GPS (Global Positioning System) américain et de son équivalent russe Glonass, tous deux d’origine militaire. Il devrait être opérationnel en 2008. .
.
Par ailleurs, l’ESA est l’un des principaux acteurs de la réalisation de la Station spatiale internationale (ISS). Elle doit notamment fournir le laboratoire Columbus, ainsi que le véhicule automatique de transfert ATV (Automated Transfer Vehicule), futur cargo de l’espace destiné à approvisionner la station en matériel et en nourriture. .
.
En outre, L’ESA conçoit également des missions technologiques telles que la réalisation du véhicule atmosphérique ARD (Atmospheric Reentry Demonstrator) — engin dont la forme conique évoque les anciennes capsules Apollo —, « démonstrateur » du futur véhicule de transport habité européen CTV (Crew Transport Vehicule). Le succès du vol de l’ARD — lancé lors du troisième vol de qualification d’Ariane 5 en 1998 — a démontré les compétences de l’ESA dans la résolution des problèmes complexes liés à la rentrée atmosphérique, réaffirmant ainsi les ambitions spatiales européennes.

 

 

.

Connexités :
- NASA
- Cosmologie
- Satellites artificiels
- Exploration de l'espace
- Système solaire
- Exploration du système solaire
- Nicolas Copernic

- Isaac Newton
- Vols spatiaux habités
- Stations spatiales

Source de référence :

Wikipédia, encyclopédie libre de référence

 

 Contact

 |  © Horaz.com  |