Horazyclopédie

La BIBLE

 
.
 
 


 


Bible,
également appelée Sainte Bible, livre sacré ou Saintes Écritures du judaïsme et du christianisme.
..

La Bible du judaïsme et celles du christianisme diffèrent cependant sur plusieurs points importants.

 La Bible juive est un ensemble, appelé Textes sacrés hébreux, de trente-neuf livres écrits à l’origine en hébreu à l’exception de quelques passages en araméen.

 La Bible chrétienne comporte deux parties, l’Ancien Testament et les vingt-sept livres du Nouveau Testament. L’Ancien Testament est présenté sous deux formes légèrement différentes par les deux principales divisions de la chrétienté. La version utilisée par les catholiques est la Bible du judaïsme complétée de sept autres livres et adjonctions ; certains des livres supplémentaires furent écrits initialement en grec comme le Nouveau Testament.

 La version de l’Ancien Testament utilisée par les protestants se limite aux trente-neuf livres de la Bible juive. Les autres livres et adjonctions sont dits apocryphes par les protestants ; ils sont généralement appelés livres deutérocanoniques par les catholiques.
.

Le terme Bible vient, par le latin, du grec biblia, ou « livres », diminutif de byblos, mot signifiant papyrus ou papier, qui était exporté de l’antique port phénicien de Byblos. Au Moyen Âge, les livres de la Bible étaient considérés comme un tout homogène.

ORDRE DES LIVRES :.

L’ordre des livres ainsi que leur nombre diffèrent entre la Bible juive et les versions protestantes et catholiques de la Bible. .

 La Bible du judaïsme comporte trois parties distinctes :
- la Torah, ou Loi, également appelée Livres de Moïse ;
- le Nebiim, ou Prophètes, divisé en Prophètes anciens et Prophètes modernes ;
- le Ketubim, ou Écrits, qui contient les psaumes, les livres sapientaux et autres textes divers. .

 L’Ancien Testament chrétien classe les livres selon leur genre littéraire :
- le Pentateuque qui correspond à la Torah ;
- les livres historiques ;
- les livres poétiques ou sapientaux ;
- les livres prophétiques.
Certains ont vu dans cette table des matières une sensibilité à la perspective historique des livres : d’abord ceux qui concernent le passé, puis ceux qui concernent le présent et enfin le futur.
.

 Les versions protestantes et catholiques de l’Ancien Testament classent les livres dans le même ordre, mais la version protestante ne comporte que les livres de la Bible du judaïsme.


 Le Nouveau Testament comprend :
- les quatre Évangiles;
- les Actes des Apôtres (qui relatent les débuts du christianisme);
- les Épîtres ou lettres de Paul et autres auteurs;
- l’Apocalypse ou Livre de la Révélation.
Certains livres classés comme lettres, notamment l’Épître aux Hébreux, sont des traités de théologie.

USAGE :.

 La Bible est un livre religieux, non seulement par son contenu, mais aussi par l’utilisation qu’en font les chrétiens et les juifs. Elle est lue dans presque tous les offices de culte public, ses paroles constituent le fondement de la prédication et de l’enseignement, mais elle est aussi utilisée pour la dévotion et l’étude individuelles. Le langage de la Bible a guidé et modelé les prières, la liturgie et l’hymnologie du judaïsme et du christianisme. Sans la Bible, ces deux religions auraient été pratiquement muettes.

  L’importance avouée et réelle de la Bible diffère considérablement selon les diverses subdivisions du judaïsme et du christianisme, mais tous ses adeptes lui reconnaissent un certain degré d’autorité. Beaucoup estiment qu’elle est un guide complet et suffisant pour tout ce qui touche à la foi et à la pratique ; d’autres considèrent l’autorité de la Bible à la lumière de la tradition ou de la pérennité de la foi et de la pratique de l’Église depuis les temps apostoliques.

INFLUENCE :.

  L’importance et l’influence de la Bible parmi les chrétiens et les juifs relèvent de plusieurs raisons. L’une d’elles est le pouvoir de la tradition, de la coutume et de la foi : les groupes religieux se disent guidés par la Bible. .

Dans un sens, on peut dire que la communauté religieuse est l’auteur des Écritures, car elle les a développées, vénérées, utilisées et enfin canonisées.
Une autre raison est le fait que de nombreux chrétiens et juifs continuent de vivre selon le message contenu dans la Bible.
.

L’ancien peuple d’Israël et l’Église primitive connaissaient beaucoup plus de livres religieux que ceux qui composent la Bible. Mais les livres bibliques étaient vénérés et utilisés pour ce qu’ils disaient et pour la manière dont ils le disaient ; ils furent canonisés parce qu’ils étaient utilisés et crus par le grand nombre. La Bible est véritablement la pierre angulaire du judaïsme et du christianisme.

Il est généralement admis que la Bible, avec ses centaines de traductions différentes, est le livre le plus répandu de l’histoire de l’humanité. Sous toutes ses formes elle a eu, et continue d’avoir, une influence considérable, même en dehors des communautés religieuses qui la tiennent pour sacrée.  .

La littérature, les arts plastiques et la musique de la culture occidentale, en particulier, doivent beaucoup aux thèmes et aux images bibliques. Des traductions de la Bible, comme la version anglaise (ou version du roi Jacques, 1611) et la traduction allemande de Martin Luther (achevée en 1534), ont non seulement influencé la littérature mais conditionné l’évolution des langues. Ces effets continuent de se faire sentir chez les jeunes nations où les traductions de la Bible en dialecte contribuent à façonner les traditions linguistiques.

 

.

Sources de référence :

MSN Encarta, encyclopédie de référence
Wikipédia, encyclopédie libre de référence

 

 Contact

 |  © Horaz.com  |