Horazyclopédie

Bill CLINTON

 
.
 
 


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 


William Jefferson Blythe III-Clinton (1946- ),
homme d’État américain, 42e président des États-Unis (1993-2001).
.

Né le 19 août 1946 sous le nom de William Jefferson Blythe III à Hope (Arkansas), il prend le nom du second mari de sa mère à l'âge de 15 ans et devient William "Bill" Clinton.

BIOGRAPHIE :.

Clinton naît le 19 août 1946 à Hope, dans l'Arkansas. Il s’appelle initialement William Jefferson Blythe III, le même nom que son père, un voyageur de commerce tué dans un accident de la route trois mois avant sa naissance. Sa mère se remarie avec Roger Clinton et William adopte ce nom à l’âge de 15 ans. Il grandit dans un milieu difficile puisque son beau-père est joueur, buveur et bat sa femme..

Bill Clinton est un bon élève et un bon joueur de saxophone. Il pense même devenir musicien professionnel. Alors qu’il est au lycée, il fait partie d'une délégation d’élèves sélectionnés pour leur mérite et invitée à la Maison Blanche. Il y rencontre le président John Fitzgerald Kennedy et on dit que cet événement est le catalyseur de son envie d’entrer en politique. Pendant sa jeunesse, il est brièvement membre de DeMolay, qui est une organisation de jeunesse maçonnique..

Bien qu’originaire d’une famille pauvre, il réussit à obtenir son diplôme de politique internationale à l'université de Georgetown. Il reçoit une bourse Rhodes qui lui permet d’aller étudier à l’université d'Oxford au Royaume-Uni pendant deux ans, et revient à l'université de Yale pour y faire ses études de droit. C’est là qu’il rencontre Hillary Rodham avec qui il se marie en 1975. De leur union naît une fille, Chelsea Clinton, en 1980.
 

CARRIERE POLITIQUE :.

Bill Clinton est d'abord professeur de droit à l’université de l'Arkansas et tente, sans succès, d’être élu à la Chambre des représentants..

Il est élu procureur général de l'Arkansas en 1976 puis gouverneur de l’État en 1978. À 32 ans, il est alors le plus jeune gouverneur d’un État. Son premier mandat n’est pas facile, car il fait adopter une loi impopulaire créant une vignette sur les automobiles et doit gérer la crise causée par la fuite de prisonniers cubains, immigrés illégaux détenus dans une prison de l’État. Sa femme décide aussi de conserver son nom de jeune fille dans un État plutôt conservateur, alors qu’elle doit remplir le rôle d’hôtesse dans les réceptions officielles. Toutes ces raisons font que Clinton n'est pas réélu..

Il comprend ses erreurs et renoue de bonnes relations avec les entrepreneurs et les politiciens en place ; sa femme porte son nom et adopte une attitude plus traditionnelle, tout en continuant à s’intéresser à la politique au travers de son emploi d'avocate. Bill Clinton retrouve le poste de gouverneur de 1982 à 1992. Grâce à ses contacts amicaux avec les entrepreneurs, il réussit à amadouer ses critiques, mais plusieurs contrats douteux dans l'immobilier feront l’objet d’une enquête pendant son mandat présidentiel.
 

PRESIDENT DES ETATS-UNIS :.

Désigné candidat du parti démocrate à l'élection présidentielle de 1992 contre le président républicain sortant, George Bush Sr, il choisit Al Gore comme colistier, bien que ce dernier soit aussi un politicien issu d’un État du Sud. La campagne électorale est pleine d’attaques personnelles, car Clinton s’est fait réformer pour ne pas accomplir son service militaire, admet avoir fumé de la marijuana mais sans en avoir avalé la fumée, aurait eu plusieurs aventures avec des femmes de son entourage et aurait conclu quelques contrats douteux..

En novembre 1992, il est élu président avec une large majorité des grands électeurs (370 contre 168) mais seulement 43% des suffrages contre 37,4 % à George Bush. Cette élection est en effet marquée par le score important d'un troisième candidat, l'homme d'affaire, Ross Perot, qui remporte 19% des voix..

Le début de son mandat est marqué par plusieurs lois symboliques comme celle autorisant les salariés des grandes entreprises à s’absenter pour des motifs familiaux ou en cas d’urgence médicale et l'admission des homosexuels dans l’armée, en dépit des oppositions du Pentagone..

Au début de son mandat, Clinton adopte un mode de gouvernement très personnel ; alors que ses prédécesseurs déléguaient leur autorité et travaillaient par la voie hiérarchique, Clinton s’appuie sur un nombre de confidents restreints, dont sa femme Hillary. C’est elle qui prépare un projet de loi sur la sécurité sociale et l’assurance maladie, qui est bloqué par le Congrès alors à majorité républicaine..

Les désaccords entre le président et le Congrès à majorité républicaine, à partir de janvier 1995, se traduisent par des retards dans le vote du budget et le gouvernement se trouve dans l’obligation de fermer tous les ministères pendant plusieurs jours..

En 1996, Clinton obtient sa, tandis que le Congrès reste à majorité républicaine. Ce dernier l’obligera à adopter un budget en équilibre pour la première fois depuis 1969, du temps du président Nixon.

.

Politique extérieure.

Clinton fait intervenir les forces armées des États-Unis à plusieurs reprises et réduit en même temps drastiquement le budget de la Défense et les effectifs de l'armée US..

Depuis fin 1992, des troupes américaines sont engagées en Somalie dans le cadre de l'opération Restore Hope et tentent de ramener la stabilité dans le pays ; une opération visant à arrêter un chef de guerre local s'opposant aux actions de l'ONU tourne mal les 3 et 4 octobre 1993 et 18 soldats américains sont tués. Face à de violentes critiques à propos de ces morts, Clinton décide de retirer tous les militaires américains du pays..

L'armée intervient aussi en Haïti pour soutenir le président Jean-Bertrand Aristide, victime d’un coup d’État. Les troupes américaines participent encore aux missions de l'OTAN dans les guerres de Yougoslavie et de maintien de la paix au Kosovo. Enfin, plusieurs raids sont effectués sur l’Irak en punition des violations des sanctions imposées par l’ONU après la Guerre du Golfe..

Clinton sera particulièrement fier des accords de paix d'Oslo entre les Israéliens et les Palestiniens, mais admettra qu’il n’a pas réussi à empêcher les massacres du Rwanda. C’est aussi pendant ses mandats que des terroristes liés au mouvement Al-Qaida tentent une première fois de détruire le World Trade Center à New York, détruisent les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie et réussissent à attaquer l'USS Cole en escale au Yémen.

.

Politique intérieure.

Conformément à ses engagements de campagne, Clinton équilibre le budget et tente de contrôler le taux d'inflation. Pendant son mandat, les États-Unis bénéficient d’une économie en expansion, d’une baisse du chômage et d’une augmentation de la richesse nationale due à la montée de la bourse. Bien qu’il soit difficile de dire dans quelle mesure la politique en est directement responsable, Clinton, en quittant la présidence, se targue d’avoir réussi à :

- créer plus de 22 millions d’emplois ;
- permettre à un nombre record d’Américains d’être propriétaires de leur maison ;
- abaisser le chômage au taux le plus bas depuis 30 ans ;
- augmenter les salaires à tous les niveaux ;
- rembourser 360 milliards USD de la dette nationale ;
- convertir un déficit budgétaire record en un surplus budgétaire record ;
- ramener les dépenses fédérales à leur plus bas niveau depuis 30 ans ;
- diminuer les impôts ;
- permettre à un nombre record d’Américains de posséder des actions boursières.


.

Opinion publique.

Premier président appartenant à la génération de l’après-guerre, Clinton apparaît comme différent de ses prédécesseurs. Il se conduit comme un homme du commun et le fait qu’il soit souvent client du McDonald's le rend sympathique auprès des couches populaires. Ses options politiques se traduisent par des phrases courtes semblables à des couplets de chansons à la mode et ses détracteurs l’appellent « le président MTV ». Il réussit toutefois à faire voter un grand nombre d’électeurs de la jeune génération, dont beaucoup lui donnent leur voix. Il est aussi très populaire auprès des Afro-Américains qui le considèrent comme l’un d’entre eux : « Sa mère l’a élevé seule, il est né pauvre dans une famille ouvrière, il joue du saxophone et il adore les sandwiches à la McDo ».
.

Sa femme Hillary joue un grand rôle dans son gouvernement et est vivement critiquée. Beaucoup de gens considèrent le couple comme des partenaires politiques et certains pensent même que c’est Hillary qui « porte la culotte »..

La bonne société, conservatrice, a du mal à accepter les frasques de Clinton dans les années 1960, l’ère hippie. Clinton avait réussi à ne pas être appelé sous les drapeaux en allant étudier à l’étranger pendant la Guerre du Viêt Nam et, s’il a admis avoir essayé la marijuana, il affirme « ne pas avoir avalé la fumée ». Pourtant, il se situe plutôt à droite des démocrates, car il est favorable à la peine de mort, à l’interdiction de laisser les adolescents traîner dans la rue, aux uniformes dans les écoles et à d’autres lois que les jeunes n’acceptent pas ; il intensifie aussi la lutte contre la drogue. Politiquement c'est un homme de centre-droit qui a recentré le parti démocrate. Ainsi lors du discours de l'état de l'Union de 1994 le président Clinton se prononce en faveur de la prière à l'école et de la suppression de l'intervention de l'Etat dans plusieurs domaines. Il en résulte que depuis les années 1990, le parti démocrate devient un parti de centre-droit (les seuls représentants de l'aile gauche du parti sont Ted Kennedy, Howard Dean, et Barack Obama). La gauche américaine étant alors représentée par le parti de Ralph Nader..

Les blancs du sud considèrent que Clinton les a trahis, car s’il appartient à la classe populaire, il a fait des études dans les meilleures universités et a adopté des idées libérales..

Dès le début de la campagne électorale de 1992, des rumeurs courent sur les liaisons extraconjugales de Clinton. L’une de ses anciennes collaboratrices, Paula Jones, l’accuse de harcèlement sexuel et d’autres aventures sont rendues publiques, en particulier lorsque l’enregistrement d’une conversation téléphonique entre Monica Lewinsky et Paula Jones révèle qu’elle aurait pratiqué des fellations sur le président alors qu’elle était stagiaire à la Maison-Blanche.

.

Affaires et scandales.

Dès le début de sa présidence, Clinton fait face à de nombreuses attaques personnelles de la part de ses adversaires politiques. On l’accuse d’avoir bénéficié de donations illégales pendant sa campagne électorale, en particulier en provenance de la Chine communiste. On ressort des dossiers sur des contrats douteux qu’il aurait passés pendant ses mandats de gouverneur en Arkansas et l’une de ses anciennes collaboratrices, Paula Jones, l’accuse de harcèlement sexuel.
.

Le procureur Kenneth Starr découvre que Clinton a eu des relations sexuelles avec une stagiaire de la Maison-Blanche, Monica Lewinsky. Clinton nie ces relations alors qu’il témoigne sous serment, ce qui permet au Congrès d’entamer un impeachment (procédure en destitution) sur une accusation de parjure et d’obstruction à l’instruction. Le vote est strictement politique, les républicains se prononcent pour la destitution et les démocrates contre. La majorité requise des deux tiers n'est pas atteinte et Clinton reste président.

 

.

Connexités :
- Barack Obama
- Parti Démocrate
- Parti Républicain
- George W. Bush
- George Bush senior
- Ronald Reagan

Sources de référence :

MSN Encarta, encyclopédie de référence
Wikipédia, encyclopédie libre de référence

 

 Contact

 |  © Horaz.com  |