Horazyclopédie

Parti DEMOCRATE, USA

 
.
 
 


 

 
 
 
 
 
 
 
 
 

 


Parti Démocrate [États-Unis] (Democratic Party),
l’un des deux principaux partis politiques des États-Unis.
.

Ses origines remontent à la coalition formée autour de Thomas Jefferson dans les années 1790 pour s’opposer à la politique menée par le gouvernement de George Washington. Cette coalition, appelée à l’origine « parti républicain démocrate », se scinde en deux factions pendant la campagne présidentielle de 1828. L’une d’entre elles, le Parti national républicain, est absorbée en 1834 par le Parti whig, tandis que l’autre devient le Parti démocrate.
.

Dans les années 1830, sous les présidences d’Andrew Jackson (1829-1837) et de Martin Van Buren (1837-1841), le Parti démocrate formule les positions qui le caractérisent jusqu’à la fin du siècle. Les démocrates souhaitent le recours à la puissance nationale dans les affaires étrangères lorsque les intérêts américains se voient menacés, tandis qu’ils insistent sur le rôle très prudent, voire inexistant, que doit jouer l’État en matière de politique économique et sociale. Les électeurs démocrates partagent une méfiance commune à l’égard des interventions du gouvernement dans la vie privée. Les adversaires des démocrates, les Whigs, croient, pour leur part, à l’utilisation du pouvoir central pour mener une politique de promotion, de régulation et de réforme de la société..

Entre 1828 et 1856, les démocrates gagnent six élections présidentielles sur huit et contrôlent généralement le Congrès. Le Parti démocrate voit sa chance tourner au milieu des années 1850 par un contrecoup électoral lié entre autres à la question de l’esclavage. À l’issue d’une élection désastreuse, un grand nombre de démocrates des États du Nord, désireux de donner une leçon à leurs leaders, rejoignent le Parti républicain. .

La division du Parti démocrate, en 1860, permet aux républicains emmenés par Abraham Lincoln d’enlever la présidence. Les problèmes du Parti démocrate s’aggravent durant la guerre de Sécession (1861-1865) lorsque les démocrates s’opposent par principe aux exactions commises par le gouvernement en temps de guerre et sont accusés de déloyauté. Ils sont privés de majorité à l’une et l’autre chambre du Congrès jusqu’en 1874, et doivent attendre 1884 avant de remporter une élection présidentielle, avec Grover Cleveland. Le Sud s’affirme alors peu à peu comme un bastion démocrate. Entre la guerre de Sécession et la crise de 1929, les démocrates représentent le parti minoritaire aux États-Unis et ne parviennent à s’imposer que lorsque le Parti républicain est divisé par de graves dissensions, dont ils ont eux-mêmes à souffrir au cours des années 1890.

LES DEMOCRATES DU XXè SIECLE :.

Au début du xxe siècle, la scission progressiste dans les rangs républicains favorise l’élection et la réélection de Woodrow Wilson (1913-1921), période de grâce pour les démocrates à laquelle met fin l’entrée en guerre des États-Unis en 1917. Jouissant, dans un premier temps, des faveurs de l’opinion publique, la guerre dessert le gouvernement Wilson et débouche sur un nouveau raz-de-marée républicain en 1920..

Au milieu du xxe siècle, toutefois, le Parti démocrate change d’options politiques fondamentales et devient partisan d’une intervention énergique de l’État sur les plans économique et social, se prononçant en faveur d’une redistribution plus équitable des richesses et d’une meilleure protection des plus faibles dans une société de plus en plus complexe. La crise de 1929 et l’arrivée au pouvoir de Franklin D. Roosevelt (1933-1945) avec sa politique du New Deal, ne font que renforcer cette nouvelle conviction..

Sous les gouvernements démocrates, l’État joue un rôle de plus en plus marqué dans les domaines de la protection sociale et du contrôle économique. Roosevelt devient un symbole plus puissant encore que Jackson ne l’avait été, remportant quatre élections présidentielles successives, puis laissant la place à un autre démocrate, Harry S. Truman (1945-1953), alors même que les démocrates ne sont majoritaires au Congrès que quatre années entre 1933 et 1981..

Les démocrates regagnent la Maison-Blanche en 1960 avec l’élection de John F. Kennedy, et promulguent un ensemble de lois ambitieuses qui atteignent leur apogée avec la politique en faveur d’une « Grande Société » mise en œuvre par le président Lyndon Baines Johnson à partir de 1963..

La guerre du Viêt Nam déclenche des remous au sein du parti, de nombreux démocrates dénonçant la politique étrangère marquée par l’anticommunisme qui a directement conduit à l’engagement militaire au Viêt Nam. Le Parti démocrate fait sa réapparition sur la scène politique après les excès de la présidence de Richard Nixon (1969-1974) et la retombée de la passion suscitée par la guerre..

En 1976, la nomination d’un représentant du Sud, Jimmy Carter, permet le retour d’un démocrate à la présidence, mais pour une courte durée (1977-1981). Les victoires écrasantes du candidat républicain Ronald Reagan sur Carter en 1980 et Walter Mondale en 1984 affaiblissent encore les démocrates. Ceux-ci retrouvent néanmoins un nouveau souffle en 1986, reprenant le contrôle du Sénat après six ans de majorité républicaine. En 1992, le Parti démocrate conquiert la Maison-Blanche, emmené par deux candidats du Sud, Bill Clinton et Al Gore. Mais après deux années seulement de gouvernement démocrate, aux élections au Congrès de 1994, les deux chambres passent sous contrôle républicain, fragilisant ainsi la position du président, affaibli en outre par un certain nombre de scandales autour de sa vie privée..

Clinton se verra pourtant reconduire à la présidence pour son second mandat. En novembre 2000, ce sont les républicains qui reprendront la main avec l'élection de George W. Bush face à Al Gore. En 2004 le président républicain sera réélu, écrasant au passage le candidat démocrate John Kerry que les intellectuels avaient pourtant imaginé facile vainqueur..

En novembre 2006, le Parti Démocrate bénéficie de l'impopularité de l'administration de George W. Bush et remporte haut la main les élections pour le Congrès (renouvellement d'un tiers des sénateurs et de tous les représentants [députés] tous les deux ans). Mais la campagne du parti n'a rien proposé de neuf, surfant plus sur la contestation de la politique de George W. Bush que sur ses propres idées..

Le 5 novembre 2008, Barack Obama, le candidat afro-américain démocrate à la présidence des Etats-Unis est élu avec 52% des votes populaires face au républicain John McCain (46%). Lors du même scrutin, le Parti Démocrate remporte également les élections pour le Congrès, garantissant ainsi au nouveau président une large majorité et tous les pouvoirs législatifs et exécutifs afin de réaliser un programme aux forts accents sociaux..

 

.

Connexités :
- Barack Obama
- Bill Clinton
- Parti Républicain
- Ronald Reagan
- George W. Bush

Sources de référence :

MSN Encarta, encyclopédie de référence
Wikipédia, encyclopédie libre de référence

 

 Contact

 |  © Horaz.com  |