Horazyclopédie

Le HEZBOLLAH

 
.


 


D'inspiration chiite et fondé, en 1982, par Muhammad Husayn Fadlallah, le HEZBOLLAH (Parti d'Allah, en arabe) était initialement un parti politique libanais prônant l'établissement d'un régime islamique au Liban.
.
Essentiellement inspiré et soutenu par le régime iranien (mais aussi par le gouvernement syrien), le Hezbollah avait pour motivations premières de combattre Israël et de lutter contre l'influence occidentale au Liban.
.
Au nom du djihad islamique, le Hezbollah inaugure, en 1983, la technique des commandos suicides (destruction de l'Ambassade américaine et d'une caserne de Marines, plus de 300 morts).
.
Le Hezbollah utilisera également une autre technique, extrêmement efficace et médiatique, pour inviter les Européens à quitter le Liban : les enlèvements et séquestrations d'otages occidentaux (journalistes, chercheurs ou particuliers).

La politique iranienne d'exportation de la révolution islamique connaît un coup d'arrêt à la fin des années 80. Le Hezbollah ne reçoit plus guère de soutien de l'Iran, tandis que la guerre civile prend fin au Liban. Le "Parti d'Allah" s'engage dès lors dans le processus parlementaire et obtient plusieurs sièges au nouveau parlement libanais. Néanmoins, ses commandos poursuivent le harcèlement d'Israël et de ses intérêts par des attaques éclairs ou des attentats.
.
L'activité militaire contre Israël vaut au Hezbollah une sympathie grandissante chez les musulmans et les Palestiniens. Certaines sections combattantes s'établissent dans les territoires occupés.
.
Depuis la fin des années 90, le Hezbollah  a repris de plus belle le djihad, la guerre sainte, contre Israël au départ des territoires autonomes sous contrôle de l'Autorité Palestinienne. Agissant parallèlement, le Hezbollah et le Hamas terrorisent les Israéliens et placent Yasser Arafat dans une situation inconfortable. Le leader palestinien ne pouvant les contrer sans risquer leurs redoutables foudres.
.
Le décès de Yasser Arafat et l'élection de Mahmoud Abbas (9 janvier 2005) à la tête de l'Autorité Palestinienne offrent une nouvelle chance aux espoirs de paix. La politique volontaire et efficace d'Abbas a mené, dans un premier temps, les groupes terroristes à accepter l'idée d'une trêve dans leur lutte contre Israël.
.
Juillet 2006. Tandis que le Hezbollah harcèle Israël de tirs de roquettes Katuscha (plus de 600 projectiles meurtriers) depuis ses bases du sud-Liban dans la plus grande indifférence internationale, le parti intégriste libanais pro-syrien et pro-iranien capture deux soldats israélien. En échange de leur libération il exige la libération de tous les "combattants" musulmans détenus dans les prisons israéliennes.
.
Le cabinet Olmert estime que ce chantage est la goutte qui fait déborder le vase et décide de contraindre le Hezbollah au silence des armes, ce que le gouvernement libanais s'est révélé impuissant à réussir jusqu'alors. Tsahal, l'armée israélienne, s'emploie alors à pilonner et bombarder intensivement la région du sud-Liban. 
.
Les installations et les armes du Hezbollah étant disséminés au sein de la population civile, l'offensive israélienne entraîne immanquablement de nombreux "dommages collatéraux", des victimes civiles utilisées par les islamistes comme boucliers humains.  
.
Aussi doués qu'Arafat le fut dans l'utilisation des médias, les intégristes du Hezbollah s'efforcent d'émouvoir l'opinion publique internationale avec les images fortes de femmes et d'enfants "victimes innocentes de l'agression israélienne". Et ça marche !  
.
L'Europe essentiellement, et la France singulièrement, s'émeuvent du sort du Liban, s'indignent et militent auprès de l'ONU pour une intervention de la FINUL. Une force d'interposition destinée à faire cesser les affrontements... mais aucunement habilitée à désarmer le Hezbollah. Cette tâche étant réservée à un gouvernement libanais dont le Hezbollah est membre !!! Si le conflit s'arrête en août, le Hezbollah conserve sa force de frappe, encore renforcée par des missiles et armes diverses en provenance de Syrie et d'Iran...

 

.

Connexités :
- Chiisme
- Sunnisme
- Islam
- Révolution islamique d'Iran
- Etat d'Israël
- L'Autorité Palestinienne
- Yasser Arafat
- Le Hamas

- Mahmoud Abbas
- Le Fatah

 

 Contact

 |  © Horaz.com  |