Horazyclopédie

La Guerre du KIPPOUR

 
.
 


 


En 1973, la guerre du Kippour (dénommée "guerre du Ramadan" par les Arabes) éclate suite au durcissement de la politique des pays arabes à l'égard d'Israël.

Les pays arabes se sont dotés de gouvernants autoritaires, inflexibles et viscéralement anti-sionistes (Kadhafi en Libye et Afez el-Assad en Syrie, par exemple). Si bien que, en septembre 1973, une vaste coalition des pays arabes se construit, incluant même la Jordanie et l'OLP (pourtant frères ennemis depuis l'expulsion des Palestiniens par le roi Hussein, en 1970).

Israël, soutenu par les Américains, se trouve sous la menace constante de la coalition hostile. Véritablement assiégé par les Arabes, militairement et financièrement soutenus par l'URSS, l'Etat hébreu dirigé par Golda Meir s'attend à une attaque imminente mais s'y prépare mal.

Le 7 octobre 1973, les forces armées conjuguées de l'Egypte et de la Syrie attaquent Israël sur deux fronts, le Sinaï et le plateau du Golan.

Au nord (le Golan), les Syriens, efficacement secondés par les irakiens et les jordaniens, prennent rapidement l'ascendant. Les Israéliens se rebiffent néanmoins et, le 8 octobre, Tsahal stoppe la progression des envahisseurs et repousse les Syriens jusqu'à l'intérieur de leurs frontières. Le 11 octobre, l'armée israélienne se trouve à 30 km de Damas (capitale de la Syrie).

Au sud (le Sinaï), les Égyptiens franchissent le canal de Suez et progressent de 10 km en territoire israélien, avant d'être freinés. Une gigantesque bataille rangée de chars et de blindés s'engage. Les forces sont équivalentes, les belligérants campent sur leurs positions. L'impasse semble s'imposer lorsqu'une idée de génie amène le général Sharon à tenter une manoeuvre courageuse et audacieuse. Le 16 octobre, Ariel Sharon contre-attaque avec ses blindés. Il se glisse entre deux armées égyptiennes, franchit le canal de Suez et pénètre en Egypte !  Le 18 octobre, la Tsahal de Sharon se trouve aux porte du Caire...

Dans le même temps, la tension monte entre l'URSS et les USA. Les Soviétiques, inquiets de la présence des israéliens en Syrie et en Egypte, menacent d'entrer physiquement et directement dans le conflit. Les Américains placent leur Sixième Flotte (qui navigue en Méditerranée) en état d'alerte maximum. Beaucoup, en occident, redoutent de vivre là les prémices de la troisième guerre mondiale.

Dépitée par la tournure des événements, l'URSS de Brejnev fait pression sur ses amis arabes pour qu'ils négocient un cessez-le-feu. Celui-ci sera conclu, sous l'égide de l'ONU, le 22 octobre avec la Syrie, le 24 avec l'Egypte. Mais le cessez-le-feu ne sera réellement effectif que le 11 novembre, après que 2.300 casques bleus de l'ONU aient pris position et "pacifié" la région.

Gagnée sur le terrain par Israël, cette guerre permit cependant aux Arabes (grâce au succès initial de leur offensive) de démontrer que les frontières de l'Etat hébreu n'étaient pas imperméables et que Tsahal n'était pas forcément invincible. A Tel-Aviv, les Israéliens obtiennent la démission du gouvernement de Golda Meir et de Moshe Dayan, jugés coupables d'impréparation face à une menace pourtant perceptible et manifeste.

REMARQUE : c'est lors de la guerre du Kippour que le pétrole fut, pour la première fois, utilisé comme "arme". D'octobre 1973 à mars 1974, un embargo pétrolier a été décrété par les pays arabes producteurs à l'égard de toutes les nations amies d'Israël. Période qui restera dans les mémoires comme celle du "choc pétrolier de 73" qui généra la grande crise économique traversée par l'occident jusqu'à la fin des années 80.

 

.

Connexités :
- Etat d'Israël
- Fondation d'Israël
- Sionisme
- OLP
- URSS
- Ariel Sharon

- ONU
- Mosche Dayan
- Guerre des Six Jours

Sources de référence :

MSN Encarta, encyclopédie de référence
Wikipédia, encyclopédie libre de référence

 

 Contact

 |  © Horaz.com  |